Friday, November 18, 2005

 

Lire et comprendre

L’ENDORMISSEMENT PAR DE FAUSSES QUERELLES.

Quand Karenga Ramadhan declare « Nous considérons Rwasa et Sindayigaya comme des tueurs et nous devons les combattre au même pied d´égalité » a-t-il une base quelconque pour condemner son confrere. Qu’est ce que les FNL font 9ou ont fait) QE LE cndd-fdd de Karenga n’ont pas fait? A moins que Karenga insinue que les FNL sont moins tueur que l’autre? A moisn qu’il n’accuse d’etre moins devastateurs, raison peut-etre qui entrera le premier dan s les negociations que le gouvernement tanzanien qui se charge d’organiser entre le gouvernement et le Fnl-Palipehutu. Or si l’on sait que la tanzanie a invité seulement l´aile d´Agathon Rwasa. On sait egalement que s’il y a quelqu’un de bien informe, c’est le minister de l’information. Karenga ne peut pas donc ne as ’est pas etre au courant de ce choix, il nous est pas difficile de comprendre sa declaration: « nous sommes prêts à négocier avec celui qui se prés entera le premier ».
Et meme s’il devait y avoir deux tendances chez les PALIPEHUTU-FNL, le groupe dit “aile Sindayigaya,” a beau nier les accusations portant sur les bonnes relations supposées avec le parti Cndd-Fdd, une telel declaration n’est pas de nature à faire oublier des victims et rescapes des massacres genocidaires menes depuis des annees par le CNDD, le FDD, le FNL, et que sais-je encore, que tous eminent et precedent d’une meme logique genocidaire. Tout cet exercice de sophisme ne servirait donc qu’a nous faire oublier que le vrai dessein du CNDD au pouvoir n’est que d’invitation d’abord une partie du plipeutu-fnl à rejoindre le cercle des tueurs qui jouissent de leur autoamnistie, laissant à l’autre le soin de se maintenir au maquis quitte a venire plus tard. Et pour prevue, meme le palipehutu-fnl, quoiqu’encore pretendument dissident, reconnaît néanmoins la légitimité du pouvoir actuel et affirme que son mouvement est prêt pour les « négociations sans conditions ». Meme si le camps de Rwasa rejette cette soi-disante legitimite.
C’est Nkurunziza lui meme qui, en bon chef de file, avait inaugure cette serie d’endormissement. En effet, lors de la visite aux militaires de la 1ere region militaire, il a affirme que la question du Fnl-Palipehutu n´était plus non seulement du seul ressort national, mais qu´elle est dormais une affaire régionale. Et comme si cela ne suffisait pas pour confondre encore ceux qui ont encore quelque espoir a escompter, Pour ce faire, une commission tripartite+1 a été mise sur pied afin de mâter les velléités belliqueuses de ce mouvement. Cette commission est composée de l´Ouganda, le Rwanda, la République Démocratique du Congo et du Burundi. Deux contradictions de taille après avoir reconnu le role de la tanzanie, peut-on s’attendre à la solution proposée par une commission tripartite plus un, sans la tanzanie! Et encore , comment s’attendre a ce que le CNDD-FDD demande que son allie et parent naturel soit mate?
Il reste à voir ce que va décider finalement la région après l´ultimatum lancé par l´initiative régionale. A quiconque serait deja habitué aux fausses conferences de recvherche de la paix pour le Buurndi, il faut le prevenir cette comble de la contradiction:


Que signifie la DECLARATION No 020/CNDD-FDD DU 15 NOVEMBRE 2005?
DECLARATION No 020/CNDD-FDD/ DU 15 NOVEMBRE 2005Le parti CNDD-FDD se joint à tous les burundais pour commémorer la mort des combattants du mouvement tombés sur-le-champ d’honneur à la suite des assassinats planifiés par ceux qui dirigeaient alors la lutte prétendument destinée à mettre fin à la dictature de la minorité sur la majorité, alors qu’en réalité, elle visait à parachever le génocide dirigé contre le peuple tutsi.Le CNDD-FDD,Vue la formation du mouvement et les actes qu’il a posés depuis sa création,Considérant les combattants du CNDD-FDD qui ont laissé leur vie sur le champ d’honneur après avoir décimé un aussi grand nombre de tutsi et de hutus non-acquis à l’idéologie de génocide,Considérant l’idéologie et le code d’éthique du mouvement CNDD-FDD à savoir; l’extermination du peuple tutsi, ou à defaut son renvoi en Egypte à ses origines ; ainsi que la culture et les valeurs morales des Burundaises et Burundais que le CNDD-FDD à délibérément trahies et foulées aux pieds en versant le sang des innocents,Considérant le courage et la détermination qui ont caractérisé les combattants qui sont tombés sur le champ d’honneur dans la lutte pour le retour de la paix et la démocratie au Burundi, lequel était en vérité un champ de deshonneur car cette guerre a endeuillé le pays inutilement Le parti CNDD-FDD considère que :1 . Les combattants du CNDD-FDD ont été caractérisé par le courage, la détermination, la patience et un immense don de soi pour la patrie et la démocratie ; lorsqu’il fallait tuer un à un les passagers tutsi qu’on triait parmi les autres lors des embuscades tendues sur diverses les routes du pays2. Certains combattants sont devenus infirmes alors que d’autres ont laissés leur vies sur le champ d’honneur, mais ce nombre est insignifiant si on se souvient des dizaines, voire des centaines, de milliers de victimes innocentes.3 . Parmi ceux qui sont tombés sur le champ d’honneur, certains ont été tués par leurs ennemies alors que d’autres ont été tués par leurs commandants en réponse à la négligence et a la mauvaise conduite qui ont caractérise Léonard Nyangoma quand il avait la charge de diriger le mouvement. Toutefois, il n’y a pas que Nyangoma qui a causé la perte de tant d’hommes dans les rangs du CNDD-FDD. Pierre Buyoya en a livré autant lui aussi lorsqu’il a invité le CNDD-FDD à se cantonner prématurément à Itaba avec des assurances que les FAB n’allaient pas les attaquer mais qu’il n’est pas parvenu à les en empêcher. 4. Le comportement ethniste et divisionniste de leur dirigeant d’alors, Léonard Nyangoma a fait perdre de nombreux vies humaines au pays et au mouvement et a cause un retard préjudiciable a la lutte en faisant en sorte que la protection des citoyens ne se fassent pas comme cela se devait. Il serait cependant injuste de croire que Nyangoma est le seul à avoir provoqué la mort de beaucoup d’hommes à cause de sa mauvaise conduite sur le terrain. Un grand nombre de militaires des FAB sont tombés à cause des coups des valets de Buyoya du type Bisaganya, Nivyayo et bien d’autres, qui opéraient un travail de taupe au sein de l’armée régulière.Au regard de ce qui précède, le parti CNDD-FDD déclare aux Burundaises et Burundais et a la communauté internationale ce qui suit :1. En date du 16 novembre de chaque année, le parti CNDD-FDD commémorera tous les combattants du CNDD-FDD qui sont tombes sur le champ d’ honneur dans la lutte pour le rétablissement de la démocratie au Burundi comme l’a bien souligné le 3ième congrès ordinaire du mouvement CNDD-FDD qui s’est tenue à Gitega du 7 au 08 Août 2004. Il appartient aux honnetes citoyens quin’ont pas de sang sur leurs mains de laisser le CNDD-FDD continuer à commémorer en toute insolence et impunité la disparition de ceux qui ont commis la haute trahison envers la nation burundaise, notamment en s’attaquant aux civils sans défense qui n’avaient nullement gêné à la démocratie.2. Considérant que la date du 16 novembre 2005 sera une journée ordinaire de travail, chaque militant du CNDD-FDD ou qu’il soit, observera un moment de pensée en la mémoire de ces combattants tombes sur le champ d’honneur. Malgré la désinformation qu’il aura subie et qu’il continue de subir, le peuple burundais affilie ou non au CNDD-FDD ne tardera pas à réaliser le caractère génocidaire de la guerre que ce dernier lui a imposée.3. Le dimanche 20 novembre 2005, il sera célèbre une messe en l’Eglise de Gifurwe a Musenyi, commune Mpanda, Province Bubanza pour la mémoire et le repos des combattants qui sont tombes sur le champ d’honneur et tues par ceux qui les dirigeaient dans la province de Bubanza en 1997. La messe sera suivi de l’enterrement de quelques combattants tombes sur le champ d’honneur avec dignités et honneurs qui leur sont dus. Par ces deux opérations, les adeptes du CNDD-FDD cherchent à imiter les rescapés du génocide car eux aussi se souviennent et prient pour les leurs à chaque 21 du mois.4. Le courage et la détermination qui a caractérisé les combattants qui ont laisse leur vie sur le champ d’honneur pour restaurer la démocratie et afin que règne la paix et la sécurité au Burundi devront servir d’exemple à tous les militants du CNDD-FDD et à tous les Burundais et ainsi permettre au Burundi d’avoir la place qu’il mérite dans le concert des nations. Au niveau intérieur, l’immunité et les avantages accordés à ceux qui se sont distingués dans l’exécution du génocide devraient si pas mettre à l’honneur la violence et le meurtre, du moins réduire au silence ceux qui réclament toujours qu’on arrête et qu’on juge les génocidaires burundais. Sur le plan extérieur, l’ONU se passera d’appliquer au Burundi les lois internationales de répression du crime de génocide, mais tant que des organisations comme celles qui ont signé l’Accord Cadre pour la Restauration d’un Etat de Droit au Burundi poursuivront la lutte ; tôt ou tard, le CNDD-FDD finira par répondre de ses actes. 5. L’esprit de discrimination et de divisionnisme de toutes sortes est a bannir et a proscrire par tout Burundais afin que le pays ne déplore plus de morts et ne connaisse plus le marasme subséquent. Mais à côté de ces belles paroles qui ne sont destinées qu’à l’opinion internationale, le CNDD-FDD reste fidèle à ses objectifs: instaurer au Burundi un régime guidé par un intégrisme ethnique se cachant derrière ses apparences théocratiques6. En guise de conclusion, le parti CNDD-FDD présente les condoléances les plus attristes aux familles de tous ceux qui sont tombes sur le champ d’honneur. Ils seront a jamais présent dans nos mémoires dans le chemin de la paix, de la justice et du développement pour tous. Quant à celles dont le CNDD-FDD a tué les leurs dans les camps de déplacés, dans les écoles ou par les mines posées sur les voies publiques, ils attendront le travail de la Commission Vérité et Réconciliation qui ne manquera pas de recommander de pardonner les crimes impardonnables et inamnistiables du CNDD-FDD.Pour le Parti CNDD-FDDMpawenayo PasteurSecrétaire Général a.i.

Comments: Post a Comment



<< Home

This page is powered by Blogger. Isn't yours?